équipe performanteSouvenez-vous de la dernière fois où vous avez fait partie d’une équipe performante… Une volonté commune d’atteindre les objectifs, un respect entre les membres de l’équipe (même lors de conflits) et le plaisir d’utiliser ses compétences au sein d’un groupe qui vise le même but.

Malheureusement, ce sentiment d’appartenir à une équipe performante n’est pas fréquent!

Plusieurs équipes sont dysfonctionnelles et par conséquent, le niveau de performance est sous-optimal.

Une équipe hautement performante peut être définie comme un groupe de personnes ayant des rôles spécifiques et des talents complémentaires qui sont engagées à la poursuite d’un objectif commun. Les membres de l’équipe démontrent des niveaux élevés de collaboration et d’innovation, ce qui produit des résultats supérieurs. [The Wisdom Of Teams: Creating the High-Performance Organization]

 

Au sein d’une équipe hautement performante, les gens sont qualifiés et sont en mesure d’échanger leurs rôles. De plus, le leadership au sein de l’équipe n’est fréquemment pas confié à un seul individu, mais il est partagé par les membres de l’équipe, selon les besoins ponctuels.

Ce qui distingue les équipes hautement performantes des autres équipes est leurs méthodes et leurs capacités à résoudre les conflits de manière efficace, de sorte que les conflits ne deviennent pas un obstacle à la réalisation des objectifs de l’équipe, mais plutôt des opportunités d’apprentissage. Collectivement, les équipes hautement performantes ont souvent des normes, des valeurs et des règles de fonctionnement qui sont partagées au sein de l’équipe.

 

Les stades de développement des groupes

Constituer des équipes performantes

Tuckman décrit 4 phases que traverse un groupe dans son évolution vers une équipe performante. À ces 4 phases, j’ai ajouté la notion de leadership situationnel telle que proposée par Hershey.

Phase de formation (forming)

Lors de la première étape dans la construction d’une équipe performante, le comportement des individus est entraîné par un désir d’être accepté par les autres et d’éviter les conflits. Les membres du groupe se concentrent sur les tâches et l’organisation de l’équipe. L’équipe apprend ainsi à se connaître et s’engage sur des objectifs communs.

L’étape de formation d’une équipe est importante parce que les membres de l’équipe apprennent à se connaître les uns les autres. C’est aussi une bonne occasion de voir comment chaque membre de l’équipe fonctionne comme individu et comment ils réagissent à la pression.

Durant la phase de formation, un style de gestion directif permet de donner les orientations à l’équipe afin de la soutenir dans son évolution.

 

Phase de regroupement (storming)

Durant la phase de regroupement, les membres de l’équipe ont développé assez de confiance qu’ils commencent à se sentir l’aise d’exprimer leur mécontentement et de contester les opinions des autres membres de l’équipe. Cette étape est nécessaire à la croissance de l’équipe, même si elle peut être controversée, désagréable et possiblement douloureuse pour certains membres de l’équipe qui gèrent mal les conflits.

Cependant, cette phase peut devenir destructrice pour l’équipe (et faire baisser le niveau de motivation et de performance) si le gestionnaire n’y porte pas attention. Certaines équipes ne se développeront jamais au-delà de ce stade. Cependant, les désaccords au sein de l’équipe peuvent rendre l’équipe plus forte et amener les membres à être plus polyvalents et capables de travailler efficacement ensemble.

 

Phase de normalisation (norming)

Durant la normalisation, l’équipe arrive à établir un but commun. Certains membres de l’équipe peuvent avoir à renoncer à leurs propres idées et adhérer à celles du groupe afin d’améliorer le fonctionnement de l’équipe. Durant cette étape, tous les membres de l’équipe prennent plus de responsabilités et travaillent à la réussite des objectifs de l’équipe.

Durant cette phase, le gestionnaire doit s’assurer que l’harmonie existante n’affecte pas négativement la créativité et l’innovation et que les idées sont débattues librement.

 

Phase d’exécution (performing)

Arrivée à la phase d’exécution, les membres de l’équipe sont désormais compétents, autonomes et capables de gérer le processus de prise de décision sans surveillance. La dissidence est prévue et acceptée tant qu’elle est canalisée par des moyens acceptables pour l’équipe.

Le gestionnaire de l’équipe peut déléguer une grande partie des responsabilités.

 

Comment constituer une équipe hautement performante?

équipe performanteIl existe certains éléments critiques qui permettent de constituer une équipe performante :

  • Leadership participatif : en utilisant un style de leadership démocratique, qui implique et engage les membres de l’équipe
  • Communications claires : s’assurer que l’équipe établit des relations et des règles de fonctionnement et des canaux de communication efficaces
  • Diversité : la valorisation de la diversité des expériences contribue à une diversité des points de vue, amenant à une meilleure prise de décisions et de meilleures solutions
  • Confiance mutuelle : l’établissement de la confiance entre les membres de l’équipe et avec le gestionnaire
  • Gestion des conflits : la gestion des conflits de manière ouverte et transparente et sans rancune afin de construire un moral d’équipe positif
  • Objectifs clairs : la définition d’objectifs développés en utilisant des critères SMART
  • Établissement d’un plan : pour être en mesure de contribuer positivement, les membres de l’équipe doivent comprendre les étapes du plan et la contribution de chacune des activités dans l’atteinte de l’objectif.
  • Rôles et responsabilités définis : chaque membre de l’équipe comprend ce qu’ils doivent faire (et ce qu’ils ne doivent pas le faire) de démontrer leur engagement à l’équipe et pour favoriser la réussite de l’équipe

Quelques suggestions de lecture