Est-ce que le changement implique nécessairement de la résistance? Lorsque l’on amorce soi-même un changement, a-t-il plus de chance de réussite que lorsqu’on le subit?

Je suis surpris lorsque des conversations autour des changements individuels ou collectifs ne considèrent que le processus, que la méthodologie de gestion du changement avec peu de considérations pour les aspects humains. Nous traversons presque quotidiennement des changements. Certains sont intégrés quasi automatiquement alors que l’on résiste ardemment à d’autres (changements professionnels) tandis que d’autres sont complètement ignorés (exercice physique, perte de poids, etc.). Comment se fait-il que nos réactions soient si différentes?

Les humains sont complexes et leurs réactions sont difficilement prévisibles. Comme me le demandait une participante à l’une de nos formations « Pouvez-vous nous donner un livre d’instructions sur comment travailler avec des humains? » J’espère que c’était une blague?!

Même si nous ne sommes pas toujours bien équipés pour travailler avec les aspects humains (et émotionnels) des changements, certains éléments sont sous notre contrôle et lorsque le changement visé affecte les valeurs, les croyances ou l’identité de la personne affectée, la résistance sera évidente et le changement pourra à la limite être complètement ignoré.

Afin qu’un changement soit possible, il faut que les inconvénients de la situation actuelle excèdent ses avantages. C’est la première condition pour mettre les gens en mouvement, pour briser le statu quo. Que ce soit pour un changement individuel ou un changement collectif, les gens ne seront pas à l’écoute tant qu’ils n’auront pas fait (consciemment ou non) la comparaison entre les avantages et les inconvénients de la situation actuelle.

avantages-inconvénient-changements

En faisant l’hypothèse que cette première partie a été complétée avec succès, la situation visée, l’objectif souhaité doit présenter plus d’avantages que d’inconvénients si vous espérez l’adoption. La situation actuelle peut être catastrophique, mais si la nouvelle solution proposée ne semble pas offrir suffisamment d’avantages (par rapport aux inconvénients), les gens ne se mettront pas en mouvement vers cette nouvelle cible.

Voici donc quelques questions pour vous aider à avancer dans la bonne direction :

  • Est-ce que les inconvénients de la situation actuelle apparaissent clairs aux yeux de ceux qui vont être affectés par le changement? Que pouvez-vous faire pour que cela devienne évident?
  • Est-ce que les bénéfices associés à la situation proposée sont suffisamment intéressants pour inciter les gens à aller dans ce sens? Si les bénéfices sont intéressants, est-ce que les inconvénients de changer sont inférieurs aux bénéfices? Sinon, comment peuvent-ils être réduits afin de rendre la nouvelle situation plus attrayante?

Cette animation (en anglais) résume bien les différents éléments nécessaires à un changement couronné de succès.